Rythmes à Cherbourg

 

 

Ce qui se passe à Cherbourg en cette fin d'année représente pour nous  l'un des pires scénarios. Nous nous attendions à ce que certaines " demandes conjointes de la mairie et du conseil d'école" posent problème notamment dans les grandes villes où une harmonisation entre toutes lesécoles concernées semblait nécessaire et évidente.

La loi offre la possibilité aux décideurs locaux mais aussi  aux conseils d'école (et nous serons vigilants d'autant plus dans ce cas afin que la loi soit respectée et que ce ne soit pas les volontés municipales qui fassent loi) la possibilité de maintenir la semaine de 4.5 jours lorsqu'un accord n'est pas trouvé. C'est ainsi et sans changement des règles, il y aura des difficultés de relations entre les différents acteurs de la communauté éducative. MAIS...
  Dans le cas présent, une consultation  a été proposée laissant supposer que le résultat pouvait avoir une incidence sur le choix de la
mairie. Les personnels et parents se sont investis, ont discuté pour rendre un avis ou un vote en conseil d'école.

S'il est souvent difficile pour tous, d'entendre des décisions contraires à ce que l'on souhaite, cela l'est d'autant plus lorsqu'on vous laisse croire que votre avis sera pris en compte.