page accueil

 

Actualité

nous écrire

 

 

Réorganisation des transports scolaires : une décision à hauts risques.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Communiqué de presse du sgen-cfdt :

Le sgen-cfdt est en désaccord total avec la décision du conseil général de réduire drastiquement le nombre des arrêts de bus.

Sur le fond :

le sgen-cfdt considère que de nombreuses familles vont maintenant utiliser leur voiture pour emmener directement leurs enfants à leur établissement scolaire. Pour celles qui ne le pourront pas, elles seront contraintes de faire  prendre des risques à leurs enfants. Le sgen-cfdt ne partage pas du tout l'optimisme du conseil général qui présente comme son projet comme une amélioration de la sécurité des enfants. Bien au contraire cette réorganisation va placer de nombreux jeunes en situation de danger ; il est impossible de créer partout des chemins piétonniers sécurisés . Dans les faits de nombreux jeunes (voire très jeunes élèves) vont cheminer à la tombée de la nuit sur des routes de campagne.

Sur la forme :

le sgen-cfdt dénonce l'absence de concertation préalable à la décision du conseil général. Ce dossier est lourd de conséquence pour les familles, mais aussi pour l'évolution du réseau des écoles et des collèges, pour l'attractivité des communes rurales... Il aurait mérité un regard croisé et une étude de toutes ses répercussions. Le SGEN-CFDT rappele que le CDEN qui réunit tous les partenaires de l'Ecole n'a jamais été consulté sur ce dossier ; le Conseil Départemental de l'Education Nationale aurait pu éclairer le conseil général car il réunit les fédérations de parents d'élèves, les élus locaux, les associations péri-éducatives, l'inspection académique et les enseignants.

Que le conseil général contrôle ses dépenses est une chose, que le prix à payer soit celui de la sécurité des enfants, le sgen-cfdt ne l'accepte pas.

--------------------------------------------------

En savoir plus :

Les parents d'élèves de la FCPE ont également lancé une pétition sur le transport scoalire. ( voir pétition des parents )

Les parents et les élus de St germain sur Sèves ont créé une association de défense.

Ce point devrait être abordé lors du CDEN et des parents mobilisés sur ce dossiers devraient aussi être présents lors de la manifestation du 10 février.